3 mesures à prendre pour éviter de couler votre start-up

0

Il y a 11 ans que TechShop, un espace de travail libre basé sur l’adhésion, a accueilli ses premiers clients. Au cours de cette période, les membres de TechShop ont pu utiliser les machines à coudre, l’équipement de soudage ou l’équipement de menuiserie de l’entreprise moyennant des frais annuels de 11 000 $. Mais, récemment, l’entreprise a fermé ses portes à l’échelle nationale.

À première vue, les frais annuels peuvent apparaître élevés, mais les cotisations ne suffisaient pas à couvrir les coûts opérationnels de l’entreprise. Chaque site de TechShop a officiellement fermé ses portes en novembre 2017 en raison de la faillite de l’entreprise. TechShop a certainement attiré des clients, mais son business model ne pouvait pas s’adapter comme il le faut pour un succès à long terme.

Et c’est une honte pour TechShop et les nombreuses entreprises comme elle qui coulent parce qu’ils manquent de flexibilité. N’importe qui à la tête d’une startup sait combien il peut être frustrant d’avoir à justifier chaque décision à tout le monde, en particulier les actionnaires. Mais les signes avant-coureurs ne peuvent être ignorés.

Changer de cap est parfois le meilleur moyen de sauver votre navire qui est en train de coulé

Construire un solide navire

Même si les start-up atteignent cette cinquième année symboliquement importante, un leadership ouvert d’esprit est essentiel pour résister aux rudes conditions. Et les modèles commerciaux sans capacité de changement restent à risque.

Un manque de flexibilité – c’est-à-dire une dépendance exclusive vis-à-vis d’un client ou d’un ensemble de règles spécifiques – fait qu’une entreprise va probablement chavirer avant sa première vague de revenus. Sans la possibilité de changer un produit ou un service, une entreprise pourrait être trop loin derrière la concurrence pour se rétablir au cours du prochain exercice.

Après tout, les clients s’attendent à ce que les entreprises soient prêtes à changer: Selon Salesforce, 51% des consommateurs interrogés ont supposé que d’ici 2020, les entreprises seraient en mesure de prédire ce qu’ils veulent et suggérer des options avant même d’initier le contact.

De même, si les prouesses d’une entreprise en matière d’innovation se limitent à un produit spécifique, il est probable que la tendance à l’origine de ce produit s’estompera, tout comme les ventes. Les entrepreneurs doivent être prêts à prendre les «prochaines étapes» avec leurs produits pour faire face à la concurrence et aux besoins des consommateurs.

Si vous aussi vous voulez garder votre navire à flot, faites attention à ces mouvements importants.

Concevoir votre carte vers le succès

Tout cela signifie que les entreprises doivent réserver du temps pour que leurs employés pensent de manière créative et proposent de nouvelles offres et solutions aux problèmes des clients. Le temps est la seule ressource mesurable qui ne peut être renouvelée. Si les business models ne donnent pas la priorité au temps de planification, l’entreprise n’aura pas d’avenir. Le temps passé peut être un prédicateur vital du succès futur.

Même si un entrepreneur ne s’est pas concentré très tôt sur le développement d’un modèle économique adaptable, il est toujours possible de préparer les entreprises à rester à flot, même dans les eaux les plus rudes:

1- Soyez impliqué à 100%

Sérieusement, Je ne suis jamais déconnecté . Pour savoir si votre entreprise est sur la bonne voie ou dans des eaux inexplorées, vous devez comprendre tous les aspects des activités et être en mesure de repérer un incident à un kilomètre de distance. Il est rare que je ne sois pas impliqué à 100% dans un projet pour nous aider à éviter les catastrophes potentielles.

Grant Cardone, un multimillionnaire et EUR 31,39du New York Times, a déclaré à CNBC qu’il s’est sorti de sa dette et a fait fortune grâce à sa constante concentration. “La plupart des gens travaillent de 9 heures à 17 heures”, at-il dit. “Je travaille 95 heures par semaine!”.

Et Cardone n’est pas le seul. D’autres millionnaires, comme Gary Vaynerchuk, suivent ce même conseil, travaillant plus de 12 heures par jour pour rester au courant des problèmes qui pourraient surgir dans leurs entreprises.

2- Reconnaître quand un certain type de client ne vous convient pas

Ce n’est pas parce qu’un secteur d’activité se porte bien que toutes les entreprises de ce dit secteur suivront le même chemin. Il y a une raison pour laquelle Target et Walmart existent et prospèrent. Chaque hypermarché attire un type de consommateur différent. Tout entrepreneur doit identifier clairement son consommateur idéal. Cela simplifiera les produits qui seront ensuite développés, les campagnes marketing qui seront déployées et les objectifs de vente qui seront fixés.

Lorsque Gil Sadis a fondé Licensario, l’objectif était de perfectionner les plans de tarification, d’augmenter les conversions et d’optimiser les sources de revenus pour les entreprises de logiciels en tant que services. Mais le démarrage a échoué parce que, comme l’a noté Sadis, «notre message était trop large».

Il a dit que son équipe craignait de manquer des clients potentiels avec des messages qui n’étaient pas assez larges pour atteindre tout le monde. Alors, sachez quels sont les clients qui vous conviennent et n’ayez pas peur de refuser ceux qui ne le sont pas.

3- Savoir quand est ce que moins est égale à plus

Peu importe à quel point leur équipement est étonnant, à quel point leur personnel est créatif et combien leur produit est fantastique, les startups ne peuvent pas risquer de laisser leurs équipes d’innovation et de développement de produits prendre du retard. Cela pourrait signifier réévaluer si 500 employés sont vraiment nécessaires quand 250 passent la moitié de leur journée à vérifier les médias sociaux.

La start-up Beepi, par exemple, a commencé avec une grande mission: fournir un marché pour les clients d’acheter et de vendre des voitures d’occasion. Pendant un certain temps, Beepi a assuré son excellent service à la clientèle, mais le business model de la société n’a pas réussi à pivoter.

Alors qu’elle avait démarré avec une évaluation de 560 millions de dollars, avec des fonds provenant de 35 investisseurs, la société a fini par se replier en février 2017 après avoir dépensé environ 7 millions de dollars par mois pour ses 300 employés.

De même, TechShop a peut-être démarré avec une idée géniale chez les clients, mais son modèle d’entreprise n’a finalement pas permis une croissance durable. Ne joignez pas les rangs de ces entreprises ratées; garder le cap face aux obstacles.

Un business model permettra à toute start-up – y compris la vôtre – de rester à flot. Il suffit de suivre ces trois étapes pour réussir.


Source: entrepreneur.com

Important! : Cvlogy assure le relais des offres d'emplois à partir d'autres sites et réseaux professionnels de recrutement et essaie de sélectionner les offres les plus authentiques qui respectent un certain nombre de conditions. Les candidats sont invités à contacter les recruteurs en utilisant les adresses email qui figurent en bas des offres publiées et, qui par l'occasion, étaient indiquées par la société qui recrute. Cvlogy ne saurait être tenu pour responsable de données et renseignements inexacts qui figurent sur les offres d'emploi relayées!

Laissez votre commentaire:

commentaires



Share.

About Author

Independent Business Owner, UX Designer, Social mass construction weapon and Amateur Photographer.